Friday, September 19, 2014

Comment Draguer – Les 12 Règles Universelles Des Meilleurs Story Telling (suite)

Bonjour Chers Futurs Dragueurs,

Nous Revoici pour la suite de l’article sur comment Draguer:
l’art de Raconter des Histoires Séduisantes
(StoryTelling)

Prêt à Draguer ? Allons-y !

Règle #5 – Doit idéalement contenir le prochain sujet de conversation
Cette règle s’instaure plus dans le but de vous aider. Jusqu’à nouvel ordre c’est vous qui manoeuvrez la discussion. Il est donc très pratique d’intégrer des mots ou des commentaires qui pourront donner une fluidité à votre prochain sujet de conversation.
Le but est donc d’évitez de sauter du coq à l’âne.

EXEMPLE :

« Avez-vous déjà remarqué comment il peut être dangereux de marcher en plein milieu d’une rue ? »

« Alors imaginez-vous que j’ai décidé de traverser SANS REGARDER des deux côtés, comme ma très chère Soeur m’obligeait a faire quand j’étais tout petit… »

Règle #6- Doit idéalement contenir de la gestuelle
Ici encore une fois, le « idéalement » devrait être « obligatoirement ». L’histoire, pour avoir un maximum d’impact, doit être mimé.
Pas au même titre qu’un mime qui ne parle pas, mais plus au titre d’un vieil Italien en pétard. Vous devez gesticuler et mimer les actions intenses. Votre Prospecte doit vivre cet évènement en direct, en même temps que vous le racontez !
Si vos voulez voir un comédien Américain qui utilise énormément la gestuelle, faite une courte recherche sur youtube pour « Dane Cook ».

Comment draguerRègle #7 –Doit idéalement contenir des contacts physiques
Si vous n’avez pas encore compris à quel point les contacts physiques sont importants (jetez vous en bas de la fenêtre!) courez vous informer, il est primordiale d’utiliser les histoires contés comme véhicule pour les contacts physiques. Une fois votre prospecte absorbée dans l’histoire il est triplement plus facile de procéder à un toucher (kino).

Règle #8- Doit idéalement dérouter votre interlocuteur/trice
Je ne vous apprends rien en disant que le meilleur punch line qui existe est celui qu’on ne voit pas venir. Malheureusement la plupart des histoires que j’entends ne respectent qu’une ou deux règles et on peut très bien connaître la fin avant le temps.
La meilleur solution pour éviter ce piège : Mettez l’accent sur des détails inutiles de l’histoire et évitez à tout prix les mots de la même famille que l’élément principal de votre déclencheur final. (NE DONNEZ PAS D’INDICE SUR LE PUNCH FINAL, vous pouvez même tenter de donner de fausses pistes pour donner un plus fort impact de celui-ci.)

Règle #9- Doit idéalement pouvoir se raconter partout et à n’importe quel moment
Bien sûr si vous êtes adepte de gymnastique mentale, vous pouvez passer votre temps à créer des histoires qui ne se racontent qu’en certaines occasions, à un certain moment de la journée, ou de l’année mais pour vous rendre la tâche plus facile, l’histoire devrait pouvoir se travestir à tout moment, dans tout les lieux, sans perdre son sens. Autrement vous êtes mal pris un moment donné, et l’histoire qui vous vient en tête n’est pas possible dans les conditions ou vous êtes. Par exemple vous venez d’aborder un groupe de filles, vous êtes en plein été et vous parlez d’un accident de route qui implique vous et la chaussé glissante. Seul problème : nous sommes en été. Devant une situation si éloignée, si le lien entre votre discussion et votre histoire est faible, alors vos prospectes trouveront qu’il n’y a pas de rapport, ou encore que vous êtes si rattaché à votre voiture que vous en parlez encore après une saison.

Règle #10 – Vous devez idéalement être le personnage qui subit l’histoire
Si vous êtes le personnage secondaire ou que vous contez l’histoire d’un autre, le doute viendra jouer contre vous. On a plus confiance en une situation quand on connait la personne qui la vie et donc, il est plus facile d’investir ses émotions. Vous devez idéalement être celui qui est là, celui qui vie et qui ressent les évènements!
Une autre façon d’imposer cela, est de rajouter au début, que l’histoire vient tout juste de se produire (ou plus tôt dans la journée). Cela donnera un impact de crédibilité. De plus, quand une chose vient juste d’arriver, même si cela n’a pas rapport avec le sujet principal, on trouve toujours la curiosité de connaître cet évènement.

Règle #11 – Doit idéalement émaner les valeurs qui vous guident (intentions)
Bien que la règle #4 en dise un peu plus sur votre personne, il n’en est pas moins que ce ne sont pas des gages d’équilibre mental. Les valeurs impliquées sont des moments ou vous définissez vos intentions. Pas vraiment vis-à-vis elle, mais plus vis-à-vis les valeurs qui vous sont importantes pour vous dans la vie. C’est ce qui démontre que vous êtes humain.

Règle #12 – Doit idéalement être humoristique
Il y a deux types d’histoire :
1-L’histoire avec 1 déclencheur final très inattendu
Ou
2-L’histoire qui va de pire en pire jusqu’à la fin

Il y a des histoires à fin tragique qui peuvent être également très drôle, mais pour les histoires trop éprouvantes, vous devez opter pour un ajout, à la toute fin, d’un commentaire drôle qui sera en mesure de neutraliser ce que vous avez produit.

Maintenant à vous de draguez avec vos histoires !

Rejoingnez ma populaire newsletter “Comment Draguer Les Filles”

Vous recevrez gratuitement des conseils utiles et pratiques.
Vous n’avez qu’à inscrire votre prénom et votre adresse email pour les recevoir.


Comments

4 Responses to “Comment Draguer – Les 12 Règles Universelles Des Meilleurs Story Telling (suite)”
  1. raph says:

    c’est pas trop claire pourriez vous faire une exemple d’histoire ????

  2. Bonjour raph,

    Vous aurez un exemples d’histoire à la suite de cet article ( la partie 3) qui devrait être publié dans quelques jours !

  3. Norris says:

    Ce blog est genial.

Trackbacks

Check out what others are saying about this post...
  1. [...] La suite de cet article: Comment Draguer – Les 12 Règles Universelles Des Meilleurs Story Telling (suite) [...]



Speak Your Mind

Tell us what you're thinking...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!